votre publicité ici

Recevez toute l'information sur la réglementation thermique


Inscrivez-vous à la newsletter

Actualités



[Retour aux actualités]

Immobilier : quatre années de crise en perspective



Selon une étude du Crédit Agricole le marché immobilier est en train de se retourner. Une situation qui va durer au moins jusqu'en 2016 avec une baisse graduelle des ventes de logements et une diminution des prix.

Les prévisions du Crédit Agricole ne sont pas de bon augure. Dans une étude réalisée par Olivier Eluère, corédacteur en chef des études économiques du Crédit Agricole, la banque confirme que le marché immobilier est en train de se retourner et que cette situation risque de durer de trois à quatre ans. Une bonne nouvelle tout de même, ce ne sera pas un effondrement brutal du marché, mais un ralentissement « lent et graduel ». Les professionnels de l'immobilier ont donc le temps de s'y préparer. Les premiers effets du retournement du marché se feront d'ailleurs déjà sentir en 2012. Le crédit agricole annonce donc une baisse possible de 10% pour les ventes de logements anciens et de 15% pour celles des logements neufs.

Conséquence directe de cette diminution des transactions, les prix devraient également reculer, mais moins vite que les ventes. Ainsi, Olivier Eluère table sur un repli des prix de 6% dans l'ancien, mais une stabilité dans le marché du neuf. Cette baisse des prix devrait continuer jusqu'en 2013, voire 2016. Les tarifs des logements anciens reculeraient de près de « 12% entre 2011 et fin 2013 », selon l'économiste. La baisse des prix est primordiale pour assainir le marché et attirer de nouveau les investisseurs et les primo-accédants. En effet, selon le Crédit Agricole les prix du marché de l'ancien sont surévalués de 25% ; la baisse est donc inévitable.

Ce ralentissement du marché immobilier s'explique également par un contexte économique difficile qui, selon les prévisions de la banque, ne va pas s'améliorer. En 2012, la croissance économique restera au point mort et le chômage continuera d'augmenter. Quant au pouvoir d'achat des ménages il ne va pas croître, mais risque de stagner. A cela s'ajoute les dernières mesures politiques comme la fin des dispositifs fiscaux d'aides à l'investissement locatif, notamment le dispositif Scellier, un PTZ PLUS(Prêt à Taux Zéro Plus) peu efficace depuis qu'il est réservé au neuf et une réforme des plus-values immobilières qui n'incite pas les propriétaires à vendre.

Dans un tel contexte tout laisse penser que le marché peut s'effondrer brutalement, mais pour Olivier Eluère, c'est « peu probable ». Pour l'économiste, l'immobilier reste et restera une valeur refuge pour les investisseurs, comparés aux actifs boursiers qui subissent encore les effets de la crise financière.

Mais ces prévisions pourraient être perturbées par les élections présidentielles. Pour l'instant, les particuliers restent dans l'attente de mesures concrètes pour les aider à acheter ou investir dans l'immobilier et ils ont repoussé leurs projets. En cas de mesures qui ne seront pas suffisamment fortes pour les aider à devenir propriétaires, ils pourraient continuer à attendre, voire renoncer à leur rêve de propriété. Une situation qui accélérera le retournement du marché immobilier et peut rendre la crise plus dure pour les professionnels.

 

source : atelier27.over-blog.com


30/04/2012

etudes thermiques.fr portail d'informations sur la règlementation thermique, annuaire de référencement de bureaux d'études et de contrôles thermiques des bâtiments

Etudes-thermiques.fr

Accueil
Rappel de la loi
Etudes thermiques
Les labels
Les aides
Actualité

Entreprise du mois

Bureau de contrôle thermique
Bureau d'étude thermique
Nous contacter

Annuaire

Bureau de contrôle thermique
Bureau d'étude thermique
Vous inscrire

Contact

Votre publicité
Contact
Information légales
Newsletter
Conformément à la loi Informatique et Liberté n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, nous nous engageons à informer les personnes qui fournissent des données nominatives sur notre site de leurs droits, notamment de leur droit d'accès et de rectification sur ces données nominatives. Nous nous engageons à prendre toutes précautions afin de préserver la sécurité de ces informations et notamment empêcher qu'elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers.
© Secret'Service